Situées sur la commune de Saint-Tropez, ces villas ont été entièrement pensées pour allier confort et modernisme.

D’une architecture à la fois contemporaine et propre à la Provence, l’idée de ces magnifiques villas , est tout d’abord d’offrir un coin prestigieux et privé. L’espace, le volume, la lumière ont constitué les bases de notre recherche au même titre que fonctionnalité et performances techniques.

Chef de projet : Isabelle Fresco

SP : 5 391 m²

Programme : Auditorium de 300 places, Salle polyvalente d’une capacité de 600 personnes, Médiathèque, École de Musique et de Danse…

Le centre culturel est vu de tous les axes avoisinants. Son  architecture  permet  une  identification  claire  des  diverses entités qui composent cet équipement. Les grands volumes de l’auditorium, élément central du projet, et de la salle polyvalente ainsi que la médiathèque sont clairement  identifiables  depuis  le  parvis. Au premier étage, l’école de musique et de danse, les salles plurifonctionnelles et les loisirs / culture.

Une grande esplanade longe la façade principale du centre culturel. Cet espace extérieur permet d’accueillir diverses manifestations et un public d’environ 1 000 personnes.

Le  hall,  face  au  parvis,  est  le  point  de  rencontre  des  cinq  entités  du  programme.  Il  se  développe  sur  deux  niveaux  connectés par un escalier en pas d’âne, qui met en scène l’atrium, éclairé de part et d’autre de l’auditorium par une faille lumineuse.

Les jeux de lumières permettront dans un premier  temps de distinguer très clairement les volumes de jour comme de nuit mais aussi mettront en valeur les matériaux tels que le béton teinté dans la masse, le verre ou encore l’aluminium.

Chef de projet : Isabelle Fresco

SP :  2 600 m²

PROGRAMME : IMMEUBLE DE BUREAUX

L’essentiel du bâtiment repose sur un espace semi ouvert soutenu par une alternance de poteaux, de voiles béton et de parties pleines et/ou vitrées accueillant les espaces d’entrées et les locaux techniques.
Le volume haut, se développant en saillie par rapport au parking, permet d’offrir une circulation couverte menant aux entrées.
Le long de cet axe, une série de poteaux renforce cette sensation de volume flottant.
Les niveaux R+1 et R+2 se développent autour d’un vide sur parking

Chef de projet : Eve Abrial

SP : 4 137 m²

Programme : Ecole élémentaire, crèche, ALSH ainsi qu’un réfectoire.

Il s’agit d’implanter un équipement public constitué de différentes entités dans un tissu urbain, de confronter une architecture moderne d’équipement public comme extension et prolongement des équipements et du tissu existant. L’environnement remarquable est au centre du projet. Un parc au traitement paysager soigné permettra la conservation des boisements ainsi que la réalisation de lieux de promenade. ainsi, un travail sera apporté à la mise en valeur des vestiges de l’aqueduc par un aménagement de qualité. Une attention particulière sera portée à la perception du bâtiment depuis le voisinage et depuis les différents accès au site.

SP : 2 202 m²

Programme : Construction de 38 logements et 43 places de stationnement dont 38 en sous-sol et 5 en extérieur.

Le projet s’inscrit au sein de la ZAC de Messioual. L’implantation des bâtiments s’adaptera au mieux à ce secteur au caractère naturel destiné à être ouvert à l’urbanisation. Une volumétrie simple, un jeu de volumes plus ou moins hauts, saillants ou en retrait, un traitement de l’attique et du Rez-de-Chaussée se différenciant du reste du bâtiment, le travail sur le choix des couleurs et des matériaux sont entre autres, tous les aspects architecturaux qui ont été traités avec un soin particulier.

Les cellules d’habitation seront traversantes et/ou mono-orientées. Les espaces de vie seront prolongés par des terrasses et/ou loggias.

Un aménagement paysager de qualité trouvera ainsi sa place autour du projet.

Chef de projet : Eve Abrial

SP : 9 542 m²

Programme : Construction de 144 logements dont 72 sociaux et 216 places de stationnement dont 198 en sous-sol et 18 en extérieur.

Le projet est situé sur la commune de Fréjus dans un secteur mixte d’habitat et d’établissements scolaires et sportifs, et de bureaux.

Les collectifs de logements sociaux s’implanteront au niveau de l’entrée de la résidence à l’Est du terrain. Les logements en accession au nombre de 72 se développent à l’Ouest .

Les implantations des bâtiments s’adapteront au mieux au terrain naturel avant travaux. Le parc accompagné de cheminements piétons permet de distribuer les différents halls.

Les appartements seront traversants et/ou mono-orientés. Les espaces de vie tournés au Sud sont tous prolongés par des terrasses et/ou loggias.

Les jardins privatifs des logements seront prévus en Rez-de-Chaussée.

Les toits-terrasses seront accessibles et créeront un espace de vie supplémentaire pour les logements en accession. Celui-ci sera couvert par de larges pergolas.

Un aménagement paysager de qualité trouvera ainsi sa place autour du projet.

Chef de projet : Isabelle Fresco

SP : 7 151 m²

Programme : Construction de 95 logements dont 38 sociaux et 184 places de stationnement dont 170 en sous-sol et 14 en extérieur.

Le collectif de 38 logements sociaux s’implantera le long de la Rue Marechal Lyautey. Les logements en accession se développent au Sud de la parcelle ainsi, un accès commun aux deux entités permettra d’optimiser la voirie.

Un second accès sera créé et réservé à la crèche depuis la Rue Maréchal Lyautey.

Un jardin sera aménagé entre les deux blocs de bâtiments et permettra l’accès à tous les bâtiments.

Les appartements seront traversants et/ou mono-orientés. Les espaces de vie tournés au Sud sont tous prolongés par des terrasses et/ou loggias.

Les jardins privatifs des logements seront prévus en Rez-de-Chaussée.

Ainsi, un aménagement paysager de qualité trouvera sa place au coeur du projet.

Les toits-terrasses seront accessibles afin de créer un espace de vie d’été. Un privilège attribué pour quelques appartements du dernier niveau.

Chef de projet : Eve Abrial

SP : 4 708 m²

Programme : Construction de 71 logements et 142 places de stationnement dont 115 en sous-sol et 27 en extérieur.

Le projet est situé sur la commune de Saint-Raphaël dans un secteur d’habitat de type résidentiel à valescure.

L’accés au terrain et aux différents bâtiments se feront depuis l’avenue de l’Ile verte et depuis l’avenue des Pins.

Chaque bâtiment possède son propre sous-sol totalement enterré. Le sous-sol de B-C est commun.

Le bâtiment A s’implante naturellement sur la bute la plus haute du terrain afin de profiter des vues dégagées vers la mer.

Les bâtiments B-C s’installent naturellement dans la zone basse du terrain, au coeur même du parc paysager, face à la piscine commune.

Le bâtiment D trouve sa place sur l’ancien tennis de façon linéaire.

Le bâtiment E s’implante sur une partie du terrain légèrement décaissé en plein coeur d’une zone paysager pour offrir un cadre plus naturel.

L’implantation des bâtiments s’adaptera au mieux au terrain naturel. Assez dispersés sur ce vaste terrain, les différents volumes s’installent dans des ambiances diverses. Ainsi, les logements trouvent des cadrages et des vues différentes, sur la verdure, le parc paysager et la mer. L’architecture simple, réglée et moderne alterne les pleins et les vides harmonieusement. Un soin particulier a été porté sur le choix des matériaux afin de s’intégrer au mieux dans cet environnement de qualité.

Les appartements seront traversants et/ou mono-orientés. Les espaces de vie sont principalement tournés à l’est et à l’ouest et tous prolongés par des terrasses et/ou jardins.

Ainsi, un aménagement paysager de qualité trouvera sa place au coeur du projet.

Les toits-terrasses seront accessibles afin de créer un espace de vie d’été. Un privilège attribué pour quelques appartements du dernier niveau sur les bâtiments A, B, C et le D.

Chef de projet : Isabelle Fresco

SP : 973 m²

Programme : Construction de 14 logements dont 13 en sous-sol et 11 en extérieur.

Le projet est situé sur la commune de Sainte-Maxime.

Le projet a été pensé et traité comme un ensemble de petites unités de logements collectif dans un vaste espace végétalisé.

Il s’agit de trois îlots traités de manière identique ainsi qu’une piscine.

Chacun se voit doté de larges balcons recouverts en grande partie par des débords de toiture partiellement ouverts.

Deux éléments verticaux viennent s’enchevêtrer dans un volume horizontal, formant une unité harmonieuse en forme de U.

Les deux unités verticales sont couvertes de tuiles quant au volume central par des toitures terrasses.

L’implantation des trois bâtiments dépend essentiellement de la morphologie et la pente du terrain vers la mer.

Les volumes seront sur deux niveaux dont un avec un parking en sous-sol.

L’implantation des bâtiments s’adaptera au mieux au terrain naturel. Assez dispersés sur ce vaste terrain, les différents volumes s’installent dans des ambiances diverses. Ainsi, les logements trouvent des cadrages et des vues différentes, sur la verdure, le parc paysager et la mer. L’architecture simple, réglée mélangeant moderne et traditionnelle alterne les pleins et les vides harmonieusement. Un soin particulier a été porté sur le choix des matériaux afin de s’intégrer au mieux dans cet environnement de qualité.

Ainsi, un aménagement paysager de qualité trouvera sa place au coeur du projet.

SP : 8 170 m²

Dans un secteur urbanisé, en contrebas d’un épi rocheux, cette Résidence séniors de         106 logements et 140 places de parking sur la commune de Saint-Raphael, gérée par AEGIDE créateur des résidences DOMITYS, permet aux résidents de jouir des commodités du centre ville tout en offrant un coeur d’îlot vert, calme et protégé.

L’implantation du bâtiment en retrait permet la création d’un large espace public sur la rue Jules Ferry où se situe l’accès. La bastide existante restructurée accueillant l’administration, s’intègre harmonieusement à cet ensemble.

Les élévations présentent un vocabulaire architectural formel, fédérateur et harmonisé et assure une logique de répétition dictée par un souci d’unité et d’optimisation esthétique.

Chef de projet : Eve Abrial

SP : 4 352 m²

Vos plus beaux instants de vie se partagent ici ! Au coeur d’un écrin de verdure, située sur la corniche d’Or à St Raphaël quartier Boulouris, découvrez une résidence à l’architecture raffinée et aux prestations soigneusement étudiées : Les Terrasses du Cap. Les appartements du 2 au 4 pièces, aux surfaces généreuses, s’ouvrent sur de très beaux espaces extérieurs pour la plupart exposés Sud: terrasse, solarium, balcon sur le toit et pour profiter pleinement des jours ensoleillés, une piscine vous tend les bras. Cette résidence très contemporaine, dans un environnement préservé, est à proximité immédiate de la mer, de plus un espace vert paysagé en front de mer, les pieds dans l’eau, est à votre disposition pour le farniente et la détente. Pour le côté pratique du quotidien: vous êtes à quelques centaines de mètres des commerces et restaurants de Boulouris. Le centre-ville de St Raphaël quant à lui est à moins de 10 minutes en voiture.

Chef de projet : Eve Abrial

SP : 14 808 m²

Le projet a été pensé et traité comme un ensemble de petits collectifs limité en R+3 aussi bien pour les sociaux que pour l’accession. L’entrée, au Nord côté Avenue T.Riviére, dessert l’ensemble du projet. La voie intérieure à sens unique longe le cours d’eau le « Vallon » situé le long de la limite parcellaire Est jusqu’à la sortie donnant sur le Chemin Aurélien.Concernant les logements sociaux ils sont regroupés au Nord de la parcelle. Les logements en accession sont au Sud du projet, le long du Chemin Aurélien essentiellement. Les bâtiments B, C, D, F et G sont marqués par une orientation Sud/Nord pour un maximum de luminosité.Les espaces verts se déploient principalement dans la partie Sud-Ouest du terrain, autour des constructions et forment une unité harmonieuse. Chaque bâtiment a été pensé de la même manière. Des balcons ceinturés par des éléments vitrés et/ou pleins de teinte identique aux voiles de façades venant rythmer l’ensemble des bâtiments. Certaines fenêtres se voient agrémentées de volet battant dans les tons grisés venant partiellement cadencer les volumes. Des brise-soleils en aluminium fixés à une ceinture de béton au dessus des balcons du dernier niveau cernent de manière aérienne les bâtiments. Le sous-bassement plus architecturé confère une assise marquée et participe à l’harmonisation de l’ensemble du projet.